«Cogito ergo sum» Gómez Pereira 1554

Oeuvres Ponçages

les mondes flottants Lyon, 2018, photographie

Les Mondes Flottants

2018

Penser à se remémorer / poncer pour se souvenir.

« Dans mon activité de plasticien, dès 1992 et dans la continuité de mes recherches sur la mémoire via le recouvrement avec les peintures d’Amnésie temporaire et jusqu’à Amnésie Internationale (peintures de 2018), mes errances artistiques m’ont amené fin 2018, avec le ponçage de documents les plus divers (cartes, publicités, catalogues…) à un nouveau type de travail : Le fond de mes poncées.

Lors de cette activité, quand une image disparaît par abrasion, une autre se forme parallèlement. Tel un bruit de fond, la poussière de ponçage flotte, puis se dépose autour de l’aire de travail.

À un certain moment de l’accumulation je fige temporellement par le biais de la photographie, cette sorte d’estampe naturelle (mais éphémère). Pour moi, l’objet du poncé et ses traces font signe. »

À partir de là, une certaine magie opère.

« Un paysage onirique naît sous mes yeux, aléatoire, merveilleux ; s’opposant ainsi le plus souvent à la trivialité des sujets estompés. »

Try again ! Essaye encore !

Les autres oeuvres

Jean-Claude Artaud